A la découverte du gemmage, métier millénaire des Landes

Côte d’Argent et arbre d’or. Le front de mer et les pins sont les deux richesses naturelles des Landes. Les plages et les forêts attirent tous les ans des milliers de touristes qui viennent piquer une tête dans les vagues de l’Atlantique ou faire des balades à vélo entre les arbres. Mais les offices de tourisme de la région, notamment à Seignosse, sont de plus en plus nombreux à proposer une nouvelle manière de découvrir ce patrimoine naturel. Les ateliers de gemmage reviennent en force alors que cette activité avait déserté les Landes au début des années 1990.

Le gemmage consiste à inciser les troncs des pins pour en récupérer la résine. C’est ce produit visqueux d’une couleur allant du jaune au marron qui a donné son nom d’ « arbre d’or » au pin des Landes. Les gemmeurs ou résiniers ont recommencé à travailler depuis quelques années alors que la concurrence chinoise avait sonné le glas de cette activité encore artisanale.

En général, les campagnes de gemmage se déroulent entre février-mars et novembre. La première étape est de préparer les arbres, notamment en « pelant » les troncs pour accéder plus facilement à la résine. C’est aussi à ce moment que les pots en terre cuite qui recevront les coulées de la précieuse substance seront disposés autour des troncs. Ensuite, les gemmeurs pratiquent des incisions sur les pins pour faire couler la résine.

Au cours des 10 mois de la campagne de gemmage, ils passent d’arbre en arbre pour « rafraîchir » la source. Car toutes les personnes qui se sont baladées en forêt savent que la résine se solidifie rapidement et devient alors très difficile à détacher ! La dernière étape consiste à vider les pots en terre dans des barriques, à les racler puis les remettre en place autour du tronc. En hiver, les résiniers se chargent de l’entretien des forêts de pins puis recommencent le cycle du gemmage.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.