Balade dans les villes sous-marines du lac de Sanguinet

Entre la cité sous-marine de « Star Wars » et le « lac aux requins » de Tintin, le lac de Sanguinet recèle un véritable trésor sous ses eaux calmes. Des richesses mises en valeur au Musée du Lac, que les visiteurs de la région ne manqueront pas de découvrir.

Ce sont pas moins de trois villages qui ont été recouverts par les eaux du lac de Sanguinet. Le plus vieux, Put Blanc, date du VIème siècle avant Jésus-Christ. Le second est essentiellement une enceinte d’habitation fermée appelée Estey Large. Enfin, le plus récent est le village de Losa qui date de l’Antiquité gallo-romaine.

En plus des sites et des constructions qui dormaient sous le lac de Sanguinet, les archéologues et chercheurs ont mis au jour de nombreux vestiges. Et même une trentaine de pirogues qui attestent que les habitants de la région devaient vivre essentiellement de la pêche. Tous ces restes qui retracent l’histoire de la Côte d’Argent et la formation du lac de Sanguinet sont visibles grâce aux trois circuits mis en place au Musée du Lac.

Sur les thèmes du « sable », de « l’homme » et de « l’eau », ces parcours s’appuient sur les objets concrets remontés à la surface du lac pour proposer une plongée dans la préhistoire et l’histoire. Les personnes intéressées sortiront de leur visite au Musée du Lac de Sanguinet en connaissant mieux les étapes de formation des lacs de la région, en ayant une idée plus précise du mode de vie des habitants depuis la Préhistoire jusqu’au IVème siècle environ.

Enfin, le troisième pilier est la mise en valeur de la vie subaquatique et de l’écosystème Landais. Car le lac de Sanguinet n’est pas le seul dans le département. De Biscarrosse au Parc Naturel Régional des Landes de Gascogne, en passant par le marais d’Orx, plusieurs plans d’eau sont à découvrir.